vendredi 25 juin 2010

L'avenir institutionnel de la Nouvelle-Calédonie et la question du/des drapeaux (actualisé)

La réunion du comité des signataires de l'accord de Nouméa sur l'avenir institutionnel de la Nouvelle-Calédonie s'est achevée hier jeudi 24 juin à Matignon sur un consensus entre les indépendantistes et la droite non-indépendantiste, sauf sur la question sensible du drapeau (cf. ce blog à la date du 12 février 2010).

Sur les signes identitaires qui n'avance pas depuis douze ans en raison de divergences, indépendantistes et droite calédonienne se sont entendus sur deux drapeaux flottant côte à côte: le drapeau tricolore et un autre à cinq couleurs représentant la spécificité de l'île.
En revanche M. Gomes, qui milite pour un seul drapeau, n'y adhère pas.“Si le Congrès de la Nouvelle-Calédonie en exprime le vœu, les deux drapeaux flotteront sur le Haut-commissariat de la République Française à Nouméa", a déclaré Nicolas Sarkozy pour qui “on n'est pas moins Français quand on reconnaît une autre identité, bien au contraire.”

D'après l'AFP


Actualisé le samedi 26 juin à 14h (grâce à FrancoVex):

Un court et intéressant reportage de France Ô présente cette question des signes identitaires et permet de découvrir la proposition de drapeau unique (reprenant les couleurs du drapeau tricolore et du drapeau kanak) de Calédonie ensemble.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire