vendredi 12 novembre 2010

À l'occasion du G20, la Corée du Sud remet à la Russie le pavillon du croiseur Variag

Hier, en Corée du Sud s’est ouvert le sommet du G-20, écrit vendredi 12 novembre le quotidien Novye Izvestia. Le retour en Russie du pavillon du célèbre croiseur Variag a marqué le point culminant de la visite du président Dmitri Medvedev. Toutefois, la relique n’est que “cédée” à la Russie, mais les autorités russes affirment que ce n’est qu’une formalité. Cela n’est dû qu’à la législation sud-coréenne stipulant qu’un objet du patrimoine historique ne peut être transmis.
Dmitri Medvedev, en clôturant sa visite en Corée du Sud, a participé à la cérémonie solennelle à l’ambassade de Russie, où Séoul a remis à notre pays le pavillon du célèbre croiseur Variag. Etant donné que conformément à la législation coréenne les objets du patrimoine culturel ne peuvent être transmis aux autres pays, le pavillon sera envoyé dans notre pays temporairement, pour une durée de cinq ans. Toutefois, la Russie affirme que ce n’est qu’une formalité et que le droit de détention sera automatiquement prolongé dans cinq ans. Le maire d’Incheon a remis le pavillon au commandant de la Marine russe Vladimir Vysotsky sous réserve que la relique soit périodiquement exposée en Corée.
“La remise du pavillon a une signification symbolique à nos yeux, a déclaré Dmitri Medvedev. C’est la mémoire de l’acte héroïque de nos marins du Variag et également le symbole des nouvelles relations cordiales entre la Russie et la Corée.” Selon le capitaine de vaisseau Vladimir Piskaïkine, adjoint du commandant de l’unité des bâtiments lanceurs de missiles, le fameux pavillon sera escorté par la garde d’honneur sur le croiseur contemporain Variag, qui mouille actuellement dans ce port de Corée du Sud, puis sera transporté dans le port de Fokino, qui se trouve à 130 kilomètres de Vladivostok. La relique s'y trouvera jusqu’à nouvelle ordre. “Il serait approprié d'exposer le pavillon au Musée naval central de Saint-Pétersbourg“, a déclaré M. Piskaïkine.

Source : Novye Izvestia via Ria Novosti, via le blog Ici station zébra.

Le croiseur Variag s'est rendu célébre lors de la bataille de la baie de Chemlupo au début de la guerre russo-japonaise de 1904-1905 .
Dans le contexte actuel des tensions territoriales entre la Russie et le Japon à propos des îles Kouriles on mesure parfaitement la portée de la démarche coréenne.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire