mardi 13 décembre 2011

Le drapeau palestinien flotte à l'UNESCO

Le drapeau palestinien a été hissé aujourd'hui mardi 13 décembre à Paris, siège de l'UNESCO, en présence de Mahmoud Abbas. Il s'agit de la première reconnaissance de l'État palestinien par une des agences de l'ONU. La décision avait été prise le 31 octobre 2011, faisant de la Palestine le 195e membre de l'institution. Rappelons que  la Palestine dispose à l'ONU du statut  d'entité observatrice.
Photo : Reuters/Benoît Tessier


vendredi 2 décembre 2011

Parution : " Quand la Bretagne Pavoise "

Notre collègue Patrice de la Condamine membre de la Société française de vexillologie nous signale la sortie de son dernier ouvrage intitulé : " Quand la Bretagne pavoise, essai sur les emblèmes d'un pays ", qui retrace l'histoire des emblèmes bretons depuis les temps anciens.
L'auteur,  passionné par la Bretagne s'est attaché à ne pas se limiter à la vexillologie, mais à expliquer les aspects les plus divers des sociétés humaines dont elles jalonnent le parcours.
L'ouvrage contient 122 pages dont 17 en couleur, avec 127 emblèmes.  Pour commander à l'auteur, contacter la SFV :  secretaire@drapeaux-sfv.org 

Patrice de la Condamine, Prix du meilleur conférencier

Patrice de la Condamine rentre de Washington où il a reçu le 1er prix de vexillologie, la science des drapeaux, devant plus de 40 conférenciers du monde entier. "Le drapeau est avant tout un territoire mental, il faut faire abstraction des limites géographiques car derrière le drapeau il y a un message, une histoire de groupes humains". C'est en développant ce concept que celui qui écrit depuis l'âge de 12 ans a conquis le jury. Fils de l'historien Pierre de la Condamine à qui il a consacré une biographie, Patrice est passionné par la Bretagne, la Celtitude et l'Océan. Il est attiré également par le Portugal qui possède des points communs dit-il. "Avant d'enseigner le portugais en France, j'ai enseigné le français à Lisbonne, j'en garde un souvenir très fort". Il vient de publier Quand la Bretagne pavoise et il avoue n'avoir jamais eu l'angoisse de la page blanche. Il travaille aujourd'hui au collège d'Ossau près de Pau où, passionné de langues étrangères, il apprend le japonais avec ses élèves en communiquant par Internet avec le Japon.

Article intégral de Éric LESCAUDRON paru dans le quotidien Presse-Océan du 30 décembre 2011

NB : l'intervention de Patrice de la Condamine portait sur les drapeaux des langues construites